TOP : Chantage, hypocrisie et mauvaise foi des élus socialistes

Encore une fois, à l’issue de la réunion de lundi dernier sur le Tronçon Ouest du périphérique, Gérard Collomb a montré toute l’étendue de son autoritarisme en déclarant qu’il n’envisageait la maîtrise d’ouvrage par le Grand Lyon que si le Conseil Général s’engageait par le vote sur l’unique position du tracé « court » du TOP, faisant fi de la demande de la majorité des élus d’étudier préalablement toutes les variantes du tracé. Chantage, attentisme, immobilisme… quelle belle illustration de l’adage populaire « moins ça change et plus c’est pareil » !

Nous avons également eu droit à une démonstration de son incapacité à prendre ses responsabilités lorsqu’il a demandé à l’État d’effectuer les choix préalables de raccordements de l’A89 et l’A45 avant de lancer les études du TOP… « c’est pas moi, c’est l’autre » ! On commence à comprendre…

Les amis socialistes de Monsieur Collomb ne sont pas en reste au niveau local.

En effet, Monsieur Ubaud, Conseiller général, Conseiller municipal d’Oullins et membre du Comité syndical du Sytral nous offre un palmarès de l’hypocrisie et de la mauvaise foi dans ce dossier où il ne sait plus où donner de la tête tant il est tiraillé entre ses mandats, ses accointances politiques, son clientélisme et une ligne de conduite qu’il a depuis longtemps perdue de vue, si tant est qu’il en ait jamais suivi une !

Monsieur Ubaud dénonce la « précipitation de certains » dans un dossier dont, dit-il, « les délais de réalisation sont estimés à l’horizon 2023/2025 » et qui, rappelons-le est ouvert depuis 1992… Plus de 30 ans pour boucler le périphérique, il voudra bien excuser notre impatience à sortir les Grands Lyonnais des bouchons !

Il ajoute sans ciller que « le cœur des villes attend de respirer et d’être rendu à leurs habitants ». Il est vrai qu’un échangeur aérien et ses 60 000 véhicules/jour au dessus de la tête des futurs résidents de l’éco-quartier de la Saulaie ou sous les fenêtres des patients des hôpitaux Sud va très certainement les inciter à respirer à pleins poumons ! « Beaucoup d’Oullinois, ajoute-t-il, se plaignent d’une information peu lisible, manquant d’objectivité et de transparence ». C’est avoir une bien piètre opinion de la capacité de compréhension de nos concitoyens dont plus de 1 300 ont d’ores et déjà signé la pétition « Non au tracé court du TOP par Oullins » et aux centaines d’autres qui sont venus à notre rencontre lors de la manifestation organisée le 13 février dernier sur le parvis de la mairie et avec qui nous avons débattu des différents tracés.

En contradiction totale avec ses amis socialistes du Grand Lyon, Monsieur Ubaud navigue à vue et n’hésite pas, avec un aplomb qui frise l’indécence à réclamer « un large débat public à l’appui d’études sans a priori […] nécessaires à la réflexion sur les différents tracés », alors même que son groupe et lui ont refusé, au Conseil municipal du 18 décembre dernier, de prendre part au vote du vœu de la majorité municipale qui demandait que soit également étudiée l’option du tracé long. A trop retourner sa veste, à débiter un tissu de contre-vérités dont les fils de la contradiction, de l’impuissance et du mépris sont tramés serrés, c’est la crédibilité de Monsieur Ubaud qui craque de tous côtés.

Comment peut-il très sérieusement dire aux Oullinois qu’il les soutient quand, lors du débat sur le TOP qui a eu lieu le 3 mai entre les élus du Grand Lyon et ceux du Conseil Général, il approuve les propos de son président de groupe socialiste qui a clairement plaidé pour le choix unique du tracé court, sans créer la moindre réaction. Qui ne dit mot consent !

Nous serions tentés d’en rire si le sujet n’était pas si grave. Mon équipe municipale et moi-même nous battons en effet sans relâche pour que le tracé « long » du TOP soit étudié et nous avons la certitude que les enquêtes techniques et publiques démontreront qu’il est la seule alternative valable pour protéger Oullins, Pierre-Bénite et Saint-Genis-Laval en les intégrant au cœur de l’agglomération.

Monsieur Ubaud se flatte que la réflexion des socialistes oullinois sur le projet du TOP ait fait écho… Il ne trompe personne. Le seul écho dont il est question est celui qui résonne dans la vacuité des idées et des actions du groupe socialiste pour notre ville !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s