Crise des réfugiés : je visiterai cette semaine les camps de Calais, de Grande Synthe et de Lesbos

lesbos_3429659b

Six mois après une première visite du centre Jules Ferry de Calais, je m’y rendrai de nouveau ce mardi 9 février et je visiterai également le site de Grande Synthe où près de 2000 réfugiés ont établi un campement.

Puis, dans le cadre de la mission de suivi et de contrôle du dispositif exceptionnel d’accueil des réfugiés, dont je suis le rapporteur, je me rendrai, avec une délégation de la commission des lois du Sénat, à Athènes et sur l’île de Lesbos, du 11 au 13 février.

Après des déplacements à Cergy et à Champagne-sur-Seine, en région parisienne, à la rencontre de réfugiés accueillis depuis l’Allemagne, nous souhaitons à présent observer la mise en place du dispositif de « relocalisation » décidé par l’Union européenne en septembre 2015.

Emmenée par son président, Philippe Bas, notre délégation s’arrêtera d’abord à Athènes afin d’y rencontrer les autorités grecques et la task force de l’Union européenne. Nous passerons ensuite une journée sur l’île de Lesbos où est implanté le premier hotspot grec, pour nous entretenir avec les différents intervenants présents sur place, en particulier les équipes de secours en mer, Frontex, le Haut-Commissariat aux réfugiés, le Bureau européen d’appui en matière d’asile, Europol et des ONG.