Un espace participatif ouvert

Le groupe de travail a déterminé quatre thèmes de réflexion :

– les délais de prescription des infractions sexuelles commises à l’encontre des mineurs ;
– la caractérisation des infractions de viol commis sur mineurs ;
– la correctionnalisation des infractions sexuelles ;
– la prise en charge des victimes d’infractions sexuelles : comment améliorer la réception des plaintes ? comment mieux accompagner les victimes au cours de la procédure ?

Soucieux d’associer à cette réflexion l’ensemble de la société civile, un espace participatif a été ouvert pour recevoir les contributions.