Grand débat national : le résultat des contributions en infographies. Fiscalité, écologie, démocratie et organisation de l’Etat : ce qu’il faut retenir.

Le gouvernement a restitué cette semaine la synthèse des contributions au Grand débat national. Fiscalité, écologie, démocratie et organisation de l’Etat, 1,5 million de Français se sont exprimés via la plateforme en ligne, les réunions locales et les cahiers de doléances. Sur la plateforme en ligne, 500 000 contributeurs ont exprimé leurs avis, avec au total 2 millions de contributions.

Le Premier Ministre Edouard Philippe a présenté les conclusions du Grand débat national devant le Sénat ce mercredi 10 avril. Voir les débats

Voici ce qu’il faut retenir des contributions en ligne.

Fiscalité : baisse des dépenses publiques et impôt universel sur le revenu

Pour réduire le déficit public, les contributeurs en ligne trouvent un consensus sur la nécessité de baisser les dépenses publiques (75%). La moitié estime qu’il faut revoir l’attribution des aides sociales. Environ un tiers souhaite un impôt sur le revenu payé par tous et une contribution des plus riches (27%). 18% souhaitent une baisse de la TVA parmi les réformes fiscales issues de ce Grand débat.

Transition écologique : la solution des transports privilégiée

Parmi les solutions permettant de lutter contre la pollution de l’air, les contributeurs privilégient une action sur les transports (43%). La transition énergétique et la réduction des émissions arrivent au second plan (environ 20%).

Démocratie et citoyenneté : vote blanc, diminution des parlementaires et non-cumul

Pour renouer le lien de confiance entre les citoyens et les institutions, la prise en compte du vote blanc est plébiscitée (69%), tout comme la réduction du nombre de parlementaires, promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Le non-cumul des mandats mis en place sous François Hollande satisfait une majorité de contributeurs (64%).

Services publics : améliorer l’accès à la santé et aux transports

Sur l’organisation de l’Etat, 86% des contributeurs en ligne estiment qu’il y a trop d’échelons administratifs en France. En ce qui concerne les services publics, l’accès à la santé (30%) et aux transports (16%) sont à améliorer en priorité.